Skhirat-Témara: les membres des conseils communal et préfectoral élisent leurs représentants à la Chambre des conseillers

Les membres des conseils communaux et du conseil de la préfecture de Skhirat-Témara ont activement participé, mardi, à l’opération de vote pour pour l’élection des cinq membres de la Chambre des Conseillers, au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra.

Selon les données des autorités locales, 284 membres des différents conseils communaux et du conseil préfectoral étaient appelés à voter aux élections des membres de la Chambre des Conseillers représentant les Conseils des communes, préfectures et provinces de la région de Rabat-Salé-Kénitra.

Les deux bureaux de vote aménagés au niveau de la préfecture de Skhirat-Témara ont connu une importante affluence des élus locaux, l’occasion de cette échéance organisée conformément au mode de scrutin de liste à la représentation proportionnelle selon la règle du plus fort reste, sans panachage ni vote préférentiel, tel que stipulé dans la loi.

La présidente du conseil de la préfecture, Aâtimad Zahidi, du Rassemblement national des indépendants (RNI) a relevé que l’élection des membres de la Chambre des Conseillers est l’ultime étape des échéances électorales que connaît le Royaume, mettant en avant le rôle notoire de cette institution législative dans la discussion des thématiques de portée régionale et sociale.

« Le vote se déroule dans de bonnes conditions et dans le plein respect des mesures barrières et sanitaires », a-t-elle déclaré à la MAP, saluant la forte mobilisation des élus pour ce scrutin, dont l’importance est primordiale pour le développement économique et social du Royaume.

Sept listes du collège électoral formé des représentants des Conseils des communes, préfectures et provinces sont en lice pour les élections des membres de la Chambre des conseillers de ce mardi, au niveau de la circonscription de Rabat-Salé-Kénitra. Il s’agit de représentants du Mouvement démocratique et social (MDS), du Parti de l’Istiqlal (PI), du Rassemblement national des indépendants (RNI), de l’Union Constitutionnelle (UC), du Parti authenticité et modernité (PAM), de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et du Parti du progrès et du socialisme (PPS).

Plus de 2.200 électeurs doivent choisir les cinq membres de la Chambre des Conseillers pour représenter les Conseils des communes, préfectures et provinces de la région, lors de ces élections qui interviennent après celles du 8 septembre. Ce scrutin a permis l’émergence d’un nouveau paysage politique et partisan, marqué par la composition d’une majorité gouvernementale à trois partis le RNI, le PAM et le Parti de l’Istiqlal.