Sidi Slimane/INDH: Près de 4.000 bénéficiaires du préscolaire rural en 2019-2022

Un total de 3.920 enfants, dont 1.966 filles ont bénéficié de l’enseignement préscolaire en milieu rural dans la province de Sidi Slimane en 2019-2022, dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Ces enfants sont réparties sur 282 classes dans 140 unités d’enseignement préscolaire en milieu rural, avec un investissement frôlant 10,8 millions de DH (MDH) pour la même période (2019-2022).

Ainsi, 40 unités préscolaires avec 46 classes sont programmées au titre de la saison scolaire 2021-2022, dont le coût de réalisation s’élève à 9,8 millions de DH (MDH).

Fruits d’un partenariat avec divers acteurs nationaux, ces projets sont répartis sur les différentes communes de la province de Sidi Slimane, conformément aux propositions du Comité provincial du développement humain (CPDH), selon la Division de l’action sociale (DAS) de la province.

« Nous avons procédé de 2019 à 2021, dans le cadre de la convention de partenariat scellée avec l’INDH à Sidi Slimane, à la création de 96 unités préscolaires en milieu rural, où environ 4.000 enfants ont en bénéficier, dont 50% des filles », a souligné Khalil Jeddi, responsable provincial de la Fondation marocaine pour la promotion de l’enseignement préscolaire (FMPS).

L’intérêt porté par la population rurale au préscolaire a permis la réalisation, l’équipement et la gestion de ces unités, devenues un passage obligé pour les enfants ruraux vers le primaire, a-t-il indiqué dans une déclaration à la MAP.

Pour Abdelilah Al Anssari, coordonnateur provincial de la promotion de l’enseignement préscolaire, relevant du ministère de tutelle, ce programme dédié à la tranche d’âge de 4 à 5 ans est le fruit d’un partenariat et de coordination, ainsi que de la convergence de projets des politiques publiques pour le préscolaire.

« Ce projet, étant un pilier du nouveau modèle du développement, vise à améliorer et généraliser le préscolaire, surtout en milieu rural », a-t-il dit, ajoutant que les indicateurs d’efficience du projet à l’échelle provinciale sont positifs et ce, grâce aux efforts consentis des partenaires, notamment l’INDH qui a pu fournir son expertise quant à la généralisation du préscolaire, surtout en milieu rural.

De son côté, Fatna Zoughlal, de la commune rurale Ouled Mellouk à Dar Belaamri, s’est félicitée de la construction d’une unité préscolaire à accès gratuit au sein de son douar.

« Ma fille de 4 ans a adoré l’idée d’aller découvrir cette unité préscolaire proche de notre domicile », a-t-elle dit, saluant l’apport crucial de l’INDH sous l’impulsion royale.

Ces projets, qui concernent l’aménagement, la construction et la gestion des structures d’enseignement préscolaire, s’inscrivent dans le cadre du programme « Impulsion du capital humain des générations montantes » de l’INDH et visent à lutter contre la déperdition scolaire et à encourager la scolarisation en milieu rural.