Clôture de la 11ème édition du Festival « Maqamat »

La 11ème édition du Festival « Maqamat » s’est clôturée, dimanche, à Salé par la présentation de l’opérette « Le secret caché de Salé dans le Malhoun ».

Ce spectacle, dédié à la mémoire du poète et chercheur Cheikh Ahmed Sahoum, a été écrit et réalisé par Abdelmajid Fennich et Mohamed Abou Saif, qui ont réuni une trentaine d’acteurs, de chanteurs et de de musiciens.

Abdelmajid Fennich, secrétaire général de l’Association Bouregreg et directeur du Festival « Maqamat », a souligné que cette pièce musicale porte des témoignage des poètes « Malhoun » à l’égard la ville de Salé, où ils ont vécu ou passé des moments marquants de leur existence, comme le poète Abdelaziz Maghraoui (XVe siècle).

« Les principaux objectifs de l’organisation de ce festival restent les mêmes chaque année, mais la détermination est renouvelée afin de faire revivre le patrimoine culturel et civilisationnel de la ville de Salé, revaloriser ses murailles et ses anciens quartiers à travers des expositions artistiques et des ateliers littéraires » a-t-il déclaré à la MAP.

A cette fin, l’organisation veille à programmer la grande part des activités du festival dans des lieux situés au cœur de la Médina, à l’exception d’un seul lieu de spectacle extramuros (Espace Hollywood), en raison de l’absence d’une salle adaptée à la représentation d’une opérette à l’intérieur des murs de la cité.

Ainsi, plusieurs espaces de l’ancienne Salé, notamment la galerie de Bab Fès, la Bibliothèque scientifique Sbihiya, en plus de la Maison de Hajj Ali Aouad, ont abrité les diverses activités de ce festival, tenu du 11 au 17 octobre avec le concours de l’Initiative nationale pour le développement humain, la Bibliothèque Sbihiya et le Théâtre national Mohammed V.

Organisé, sous le thème « Au cœur du patrimoine de l’ancienne médina de Salé » par l’Association Bouregreg, en partenariat avec le ministère de la Jeunesse, des sports et de la culture et le conseil de la région de Rabat-Salé-Kénitra, le Festival s’est articulé autour de plusieurs thèmes, dont « Théâtre et musique », « Spécificités des arts soufis slaouis », « Pensée, littérature et critique ».