Entretiens entre M. Ouahbi et son homologue djiboutien

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a eu, jeudi à Rabat, des entretiens avec son homologue djiboutien, Ali Hassan Bahdon, axés sur les mécanismes de coopération dans le domaine de la justice, à travers la poursuite d’échange des expériences et expertises et le développement des compétences.

Cette entrevue vient couronner une série de visites effectuées par le ministre djiboutien, qui conduit une importante délégation, notamment au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, à la Présidence du ministère public et à l’Institut supérieur de la magistrature, et d’entretiens avec le Délégué général à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion et le coordinateur de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, en vue de mettre à profit l’expérience du système marocain de la justice.

Ces visites et entretiens ont permis une évaluation conjointe et globale du bilan de la coopération dans le domaine de la justice, tout en explorant les perspectives d’avenir.

À cet égard, il a été convenu d’institutionnaliser la coopération administrative et technique entre les ministères de la justice des deux pays, à travers l’élaboration, dans les meilleurs délais, d’un projet d’accord (protocole ou mémorandum d’entente) et sa mise en œuvre sur la base d’un plan d’action annuel bien précis.

De même, les deux parties ont décidé de favoriser l’échange d’expertises en matière de formation des cadres et des professionnels du droit et de la justice, de gestion financière et administrative, de digitalisation et de modernisation du système judiciaire, et d’échange des législations, des documents et des données juridiques et judiciaires.

Elles se sont engagées à échanger les visites en vue de tirer profit des partenariats et des activités liant les deux ministères à d’autres parties.

Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, M. Ouahbi a mis en avant le travail mené avec son homologue djiboutien dans le domaine de la formation des magistrats et des professionnels de la justice, assurant que ce travail sera couronné, dans trois mois, par la signature de plusieurs accords de coopération.

De son côté, M. Bahdon a qualifié sa visite au Royaume d' »excellente », en raison de la qualité des échanges avec plusieurs responsables marocains et des visites effectuées aux différentes institutions judiciaires.

Cette visite de travail au Royaume a permis à la délégation djiboutienne d’avoir une vision exhaustive sur le système judiciaire marocain, à même d’en tirer profit pour l’amélioration du système de la justice à Djibouti, a-t-il dit.