Présentation de l’expérience du ministère de la Santé en matière de déconcentration de la gestion des RH

L’expérience du ministère de la Santé en matière de déconcentration de la gestion des Ressources humaines (RH) a été présentée, vendredi à Skhirate, dans le cadre de la rencontre nationale sur la gestion de ces ressources au niveau de ce département.

Lors de cette rencontre, les différents intervenants ont qualifié de satisfaisants les résultats de la mise en oeuvre de la déconcentration de la gestion des RH, un projet phare du ministère, s’inscrivant en droite ligne du chantier de la régionalisation avancée initié par le Royaume.

Ils se sont, à cet égard, félicités de l’engagement des différents acteurs et services aux niveaux central et régional pour la réussite de ce projet, le but étant d’assurer l’autonomie de gestion des RH du ministère de la Santé au niveau des régions.

Les intervenants ont aussi mis en avant les démarches entamées au niveau de ce département pour appuyer et accompagner le transfert des compétences en vue d’assurer l’autonomie des services déconcentrés.

L’accent a été également mis sur les progrès réalisés en matière d’opérationnalisation du processus de délégation de signature, en concrétisation de la régionalisation avancée au niveau de ce ministère.

Dans ce sens, les participants ont rappelé la publication de plusieurs arrêtés ministériels visant l’accélération de ce processus de délégation de signature, outre la mise en place d’un programme d’appui et d’accompagnement des services déconcentrés et le renforcement des budgets octroyés à ces services.

Ils ont, en outre, évoqué l’engagement de tous les services déconcentrés pour la réussite du processus de gestion des concours de recrutement.

Selon eux, l’organisation du recrutement régional constitue une grande avancée sur la voie de la concrétisation de la régionalisation avancée au niveau de ce département.

La rencontre a été, par ailleurs, l’occasion de rappeler la mise en place en 2020 d’une unité et suivi et d’audit de gestion des RH en vue d’émettre des recommandations et d’examiner le fonctionnement des RH.

Les intervenants ont salué la réussite de l’expérience de cette unité en dépit de plusieurs contraintes, d’autant plus que sa création a coïncidé avec la période du confinement.

Ils ont, d’autre part, suivi un exposé sur le portail électronique de gestion des ressources humaines « SIRHA », dont la généralisation de l’ensemble des rubriques est prévue avant 2022 et qui se veut « un self-service » pour fonctionnaires et gestionnaires.

La rencontre a été aussi marquée par la présentation d’un exposé sur l’expérience de la Direction régionale de la santé de Tanger-Tétouan-Al Hoceima en matière de gestion des RH, dans le cadre du processus de déconcentration.

Elle a, par ailleurs, connu la tenue de la 7ème réunion du comité central de coordination de la formation aux niveaux des instituts supérieurs des professions infirmières et des techniques de la santé, et ce dans le but d’assurer des ressources humaines qualifiées et capables de fournir des soins de santé de qualité dans toutes les régions du Royaume.

Cette 7ème réunion a permis d’évoquer les principaux projets et réformes que le ministère de la Santé prévoit d’entreprendre, notamment le projet de réhabilitation du système de formation qui repose sur l’augmentation de la capacité de formation des établissements affiliés.