Nouvelles brèves de la région de Rabat-Salé-Kénitra

Mme Nabila Regrag (Kromberg & Schubert) a été élue à la tête de l’Association Atlanctic Free Zone Investors (AFZIA), réunie en assemblée générale ordinaire vendredi dernier à Kénitra.

Khalid Lamlih (Joubert) a été désigné vice-président, tandis que Issam Saied (Hirschmann) a hérité du poste de de secrétaire général, avec comme adjoint Mohammed Sougmane (Yazaki), a indiqué l’Association qui regroupe les sociétés opérant dans cette zone.

Quant à la gestion de la trésorerie de l’AFZIA, elle a été confiée à Mohammed EL Fatine (Adient) qui aura comme adjoint Khalid Ibnou Elhamid (Regal).

Mohssine Semmar (Medz), Houda Sabri (Steep Plastique), Hicham El Aajjane (Fujikura), Lotfi Tbatou (Trelleborg) seront les administrateurs du bureau de l’Association.

Le nouveau bureau s’est engagé à travailler en étroite collaboration avec le ministère de tutelle, la CGEM, l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobile (AMICA), Medz et les autorités locales pour préservation les réalisations accomplies et prospecter de nouveaux horizons.

L’Atlanctic Free Zone compte actuellement 55 sociétés entre constructeur et équipementiers, qui emploient plus de 40.000 personnes.

******

– Le trafic sur le réseau du tramway de Rabat-Salé a retrouvé son fonctionnement normal en début de semaine, après plusieurs jours de perturbations dues aux travaux de réalisation de la trémie routière au croisement de l’avenue Hassan II et l’avenue Al Alaouyine à Rabat.

La Société du Tramway de Rabat-Salé (STRS) s’était félicitée de ce retour précipité du trafic normal 72 heures avant le le délai fixé initialement, « grâce aux efforts inlassables de toutes les équipes et les entreprises impliquées dans ce chantier ».

La trémie de Sidi Makhlouf s’inscrit dans le cadre des travaux de développement de la capitale et du programme “Rabat ville lumière, capitale culturelle du Maroc”. L’ouvrage devra faciliter les flux routiers en provenance et vers le Pont Hassan II.

******

– Une délégation régionale de la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) a vu le jour dans la ville de Kénitra, dans un souci de booster les prestations destinées aux producteurs de soins tout particulièrement.

La délégation, qui a ouvert ses portes lundi prochain, couvre la capitale du Gharb et les villes avoisinantes, précisément Sidi Yahya, Sidi Slimane et Souk Larbaa.

La délégation est habilitée à recevoir les demandes de prise en charge et de facturation émanant des producteurs de soins admis en mode tiers payant, à savoir les cliniques privées, les centres de dialyse et les pharmaciens d’officine pour la prise en charge des médicaments coûteux.

Elle est également compétente pour recevoir les demandes de maintiens aux prestations pour les enfants en situation de handicap et les demande d’accord d’exonération du ticket modérateur pour les personnes porteuses d’une affection de longue durée et coûteuse.