Les enfants en conflit avec la loi sensibilisés et soignés

Une campagne médicale pluridisciplinaire a été organisée jeudi à Témara au profit des pensionnaires du Centre de sauvegarde de l’enfance de la préfecture de Skhirat-Témara et des enfants en conflit avec la loi placés sous le régime de la liberté surveillée.

Initiée par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus en coopération avec les ministères de la Santé et celui de la Culture, de la jeunesse et des sports, cette campagne placée sous le signe « L’enfant, c’est maintenant », s’inscrit dans le cadre de la politique de protection des enfants en conflit avec la loi.

Cette action de solidarité, qui vise à garantir l’accès des enfants pensionnaires des centres de protection de l’enfance à travers le territoire national aux services de santé, a permis de prodiguer des soins et des prestations médicales en médecine générale, en pédiatrie, en ophtalmologie, en pneumologie, en dermatologie et en addictologie.

Des activités de sensibilisation sur l’hygiène bucco-dentaire ont également été dispensées à ces enfants, avant de procéder à la distribution de Kits.

Dans une déclaration à la MAP, le chef de projets santé à la Fondation, Zakaria Larche, a souligné que cette campagne, qui a nécessité la mobilisation de deux unités médicales mobiles spécialisées dédiées à la santé ophtalmologique et aux examens radiologiques, se veut l’occasion de sensibiliser les enfants, en particulier ceux en conflit avec la loi autour de la santé bucco-dentaire et des effets néfastes de la drogue et de l’addiction.

De son côté, le directeur du Centre de sauvegarde de l’enfance de Témara, Ibrahim Jamal, a indiqué que cette initiative sociale vise à sensibiliser autour des risques liés aux addictions et à la cigarette et de la démarche de prévention, ajoutant que le but est d’institutionnaliser les interventions pour que chaque enfant puisse avoir un carnet de santé pour son suivi médical.

La Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus avait organisé mardi une caravane médicale multidisciplinaire au profit de 440 pensionnaires mineurs détenus à prison locale El Arjat 2 de Salé, dans le but d’améliorer leur situation et de favoriser leur réinsertion qui passe nécessairement par la protection et l’assistance sociale.