Le ministère de la Santé aspire à une gestion optimale des RH

Le ministère de la Santé aspire à garantir une gestion optimale des ressources humaines, afin d’améliorer la qualité de ses services et de répondre aux défis liés à la conjoncture actuelle, a affirmé, vendredi à Skhirat, le directeur des ressources humaines au ministère, Adil Zniber.

Les ressources humaines du département de la santé, qui ont réussi à répondre aux enjeux relatifs à ce contexte particulier, sont amenées aujourd’hui à relever les différents défis liés à la mise en œuvre du chantier de la couverture médicale, d’où la nécessité de les déployer et de les accompagner d’une manière efficiente, a souligné M. Zniber qui s’exprimait à l’ouverture de la rencontre nationale sur la gestion des ressources humaines du département de la Santé.

Le manque enregistré au niveau de ces ressources incite à la prise de plusieurs mesures et solutions de court et de moyen termes afin de garantir l’efficacité du système médical, a-t-il relevé.

Cette rencontre est une occasion de répondre aux problématiques liées à la formation, la motivation et à la gestion sectorielle de ces ressources selon les moyens et les besoins de chaque région, a indiqué le directeur.

Selon M. Zniber, cet événement se veut également une opportunité pour mettre en œuvre l’approche participative menée par le ministère et enrichir le débat en la matière dans le but d’élaborer une feuille de route au titre des deux prochaines années.

Le chantier d’optimisation prévoit également la mise en place des moyens de faciliter et de numériser les procédures relatives à la gestion des ressources humaines dans le but de garantir une coordination fluide entre les différentes unités administratives.

L’optimisation de la gestion régionale du corps médical via le renforcement des services décentralisés a été aussi abordée.

A cette occasion, il a été appelé à entreprendre nombre de mesures à caractère urgent, en l’occurrence le soutien des services concernés et la mise en place de partenariats entre les directions régionales de santé, les instituts de formations et les universités.

La rencontre sera marquée par la 7ème réunion du comité central de coordination de la formation aux niveaux des instituts supérieurs des professions infirmières et des techniques de la santé, et ce dans le but d’assurer des ressources humaines qualifiées et capables de fournir des soins de santé de qualité dans toutes les régions du Royaume.

La rencontre est l’occasion d’évoquer les principaux projets et réformes que le ministère de la Santé prévoit d’entreprendre, notamment le projet de réhabilitation du système de formation qui se base sur l’augmentation de la capacité de formation des institutions affiliées.

L’expérience du département dans le cadre de la régionalisation avancée sera en outre débattue afin d’évaluer et d’explorer les possibilités et les pistes d’améliorations.

Des recommandations seront prévues à la fin des travaux dans le but d’élaborer un plan stratégique de développement des ressources humaines au titre de la période 2021-2022, qui répondra aux nouveaux défis.