Le Maroc a mis en place une véritable politique africaine pour renforcer son positionnement sur le Continent (conférence)

Le Maroc a réussi, au cours des deux dernières décennies, à mettre en place une véritable politique africaine, à la faveur d’une stratégie pragmatique afin de renforcer son positionnement sur le Continent, ont affirmé, jeudi, les participants à une rencontre virtuelle, organisée par la fondation Fkih Tétouani sous le thème « le Maroc et l’Afrique ».

Les intervenants, dont des universitaires, ont relevé que le modèle de coopération africaine prôné par le Royaume place le citoyen africain au centre de ses priorités, mettant en avant le changement qu’a connu le continent grâce aux réformes lancées par plusieurs pays africains.

A cet égard, Moussaoui Ajlaoui, expert au Centre d’études pour l’Afrique et le Moyen-Orient (AMES Center), a indiqué que le continent africain a connu ces dernières années un grand changement dans les rapports de force, soulignant que le Royaume a soutenu les Etats africains engagés dans une série de réformes démocratiques, à travers la stratégie menée sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI en vue de promouvoir la coopération sud-sud, notamment dans sa dimension solidaire.

M. Ajlaoui a aussi mis en évidence les importants acquis engrangés par le Maroc au cours des deux dernières décennies, à la faveur de la dynamique vertueuse de rapprochement avec les pays africains et de son adhésion aux initiatives de réformes visant à renforcer la paix et la sécurité sur le Continent, notant que grâce à son engagement pour la mise en oeuvre de ces différentes initiatives, le Royaume est devenu un acteur majeur dans la région.

De son côté, Hicham Hafid, chercheur à l’Institut d’études africaines, a souligné que le Maroc est devenu un acteur économique incontournable sur le continent, au vu de la place de choix qu’il occupe en matière d’investissements dans divers secteurs, ainsi que du volume des échanges économiques avec les pays africains, ajoutant que la balance commerciale du Royaume avec les pays africains enregistre un excédent qui s’élève à 16 milliards de dirhams.

Dans ce contexte, il a rappelé que le Royaume a conclu plus de 1.000 accords de coopération avec divers pays de l’Afrique, dont 33% sont liés à la coopération technique, dans le domaine des infrastructures, des énergies renouvelables et de l’échange d’expériences, outre sa contribution à de nombreux projets de développement.