L’association Chantiers Jeunesse Maroc célèbre ses soixante ans d’existence

L’association Chantiers Jeunesse Maroc (CJM), dont la création a été inspirée en 1961 par le projet fondateur de la Route Al-Wahda, a fêté, jeudi à Rabat, l’héritage des pionniers du bénévolat dans le Royaume, qui ont tracé durant six décennies les plus belles images de don de soi pour le bien commun.

La cérémonie de célébration du 60ème anniversaire de cette association non gouvernementale a rassemblé les figures emblématiques du bénévolat national et les représentants de la jeune garde de ce mouvement, qui se sont remémorés les contributions de la génération des précurseurs à la construction du Maroc moderne.

Cette célébration, qui intervient à la veille de la Journée mondiale du bénévolat (5 décembre), a souligné le rôle des initiatives associatives dans l’accompagnement des chantiers structurants durant les premières années de l’Indépendance, tout particulièrement l’élan mobilisateur déclenché par les bénévoles de CJM.

Présent à cette cérémonie, tenue dans les locaux des Archives du Maroc, le président-fondateur de Chantiers Jeunesse Maroc, Abdelkarim Bennani, a reçu un vibrant hommage de la part des différents orateurs, avec des témoignages forts louant son impact indéniable sur le déploiement et le développement du bénévolat au Maroc dans la période post-coloniale.

En prenant exemple sur les précurseurs, a-t-on considéré, les organisations de bénévolat et les acteurs associatifs de manière plus générale sont qualifiés et outillés pour constituer l’un des leviers de mise en œuvre du nouveau modèle de développement, à la faveur de leur parfaite connaissance de la réalité sociale, de la facilité de contact avec les populations et de leur présence sur le terrain.

Approché par la MAP en marge de cette cérémonie, M. Bennani a mis en exergue l’importance de l’action bénévole et associative chez les jeunes, qualifiant Chantiers Jeunesse Maroc de « véritable école » qui l’a inspiré et influencé le long son parcours, durant lequel il a assumé de hauts postes de responsabilité.

Le président de la CJM, Lahbib Kabou, a, de son côté, relevé que l’hommage rendu à M. Bennani « constitue un message à la jeunesse marocaine et internationale pour la préservation de la paix et la diffusion de la culture du bénévolat et de la solidarité. »

Chantiers Jeunesse Maroc a vu le jour en novembre 1961 dans la foulée de la construction de la Route Al-Wahda, lancée en 1957 par Feu SM Mohammed V. En trois mois, de juillet à octobre de cette année, quelque 12.000 jeunes marocains se sont lancés à la réalisation d’un tronçon de 80 kilomètres reliant Taounate à Ketama.

Ainsi, l’association CJM a été constituée par des participants à cette mobilisation nationale et d’autres jeunes ayant fait leurs preuves dans le bénévolat dans d’autres parties du monde.