Lancement du Centre régional des jeunes entrepreneurs agricoles et agroalimentaires

La Direction régionale de l’agriculture (DRA) de Rabat-Salé-Kénitra a lancé, récemment, le Centre régional des jeunes entrepreneurs agricoles et agroalimentaires (CRJEAA), à Kénitra.

Lancé lors d’une rencontre tenue jeudi à Kénitra, dans le cadre de la déclinaison régionale des dispositions de la stratégie « Génération Green » et l’opérationnalisation de l’axe « Nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles », ce Centre se veut « un référent pour l’orientation et l’accompagnement des jeunes entrepreneurs », a indiqué la DRA de Rabat-Salé-Kénitra dans un communiqué, précisant qu’il sera composé d’une équipe de cadres ayant des compétences pluridisciplinaires.

Selon le communiqué, ce CRJEAA sera investi de plusieurs missions, dont la réalisation des études prospectives, l’appel aux projets entrepreneuriaux, le pilotage et l’animation du dispositif de gouvernance, l’appel à des assistances techniques, la communication média et la communication hors média, la sensibilisation grand public, le suivi et l’évaluation, la coordination et la réalisation des partenariats.

De ce fait, à l’horizon de la concrétisation de ce programme à l’échelle régionale, la DRA de Rabat-Salé-Kénitra a proposé la mise en place d’un dispositif de gouvernance orienté business, qui précise le processus de décision et les parties prenantes impliquées dans le pilotage du programme dans les territoires. Il sera composé du CRJEAA, d’une Commission régionale de l’entrepreneuriat des jeunes (CREJ) et de 6 antennes provinciales/préfectorales des jeunes entrepreneurs agricoles et agroalimentaires (APJEAA).

Ainsi, la CREJ, présidée par le directeur régional de l’Agriculture, sera assimilée à un conseil d’administration. Elle déterminera, entre autres, les orientations de l’activité des organes de gouvernance et veillera à leur mise en œuvre. Les 6 APJEAA, eux, seront assimilés à de vrais guichets uniques pour recevoir et examiner les dossiers des jeunes entrepreneurs.

Par ailleurs, au vu du but ultime de la stratégie « Génération Green », portant sur l’accompagnement de l’insertion professionnelle des jeunes et la création de débouchés générateurs de revenus, le Plan agricole régional de Rabat-Salé-Kénitra (PAR-RSK) a prévu deux leviers d’intervention, à savoir la mobilisation et la valorisation des terres collectives et les aides à l’entrepreneuriat.

Pour le levier « foncier », le PAR-RSK estime le potentiel de valorisation des terres collectives à plus de 65.000 hectares (ha) répartis sur 4 provinces, dont celle de Sidi Kacem qui s’accapare plus de 40%, a expliqué la même source, notant que le nombre de candidats à bénéficier de l’offre de cette valorisation avoisine les 29.000, dont 17% de jeunes entrepreneurs et 82% des ayants droit.

S’agissant du levier « aides à l’entrepreneuriat », une cartographie des services agricoles, para agricoles et digitaux a été réalisée à partir de l’analyse des principales filières pour faire ressortir ceux qui constituent des opportunités d’investissements et pour lesquelles des sociétés et des coopératives seront créées par des jeunes.

Le Plan agricole régional évalue le potentiel de ces créations à 1.360 sociétés et/ou coopératives de services et plus de 29.000 emplois afférents.

Ont participé à cette réunion, le directeur général de l’Agence pour le développement agricole, le directeur général de l’Office national du conseil agricole, le directeur de la stratégie et des statistiques du département de l’agriculture, ainsi que les membres du comité de coordination régional, les directeurs provinciaux de l’agriculture, les directeurs des établissements de formation professionnelle agricole et les responsables de la direction régionale de l’agriculture de Rabat-Salé-Kénitra.