La salle de commandement et de coordination de la Sûreté provinciale de Salé, une unité tous azimuts au service du citoyen

La Sûreté provinciale de la ville de Salé abrite en son siège une unité capitale, chargée de piloter et de coordonner les différentes interventions sécuritaires, déployées en vue de répondre aux attentes et aspirations du citoyen.
Cette unité, qui se distingue par son efficacité à toute épreuve et par son haut degré de professionnalisme, excelle dans l’exécution des tâches qui lui sont confiées grâce à un travail acharné et assidu de ses cadres, qui répondent avec célérité et tact aux appels d’urgence des citoyens: une parfaite fourmilière.
Pour Abdelhalim Benrachid, Chef d’État major du corps urbain relevant de la Sûreté provinciale de Salé, la création de la salle de commandement et de coordination intervient dans un contexte ayant pour but la mise en place d’un système de services sécuritaires intégré, qui veille à la gestion, à l’accélération et à l’amélioration des interventions des forces de police sur la voie publique.
Cette unité policière, a-t-il poursuivi dans sa déclaration à la MAP, s’emploie avec dévouement et négation de soi à l’exécution de ses missions à même de garantir une haute efficacité, efficience et rapidité en vue de répondre aux appels des citoyens.
C’est ainsi que la salle de commandement et de coordination de la Sûreté provinciale de Salé s’est érigée en une unité répondant aux meilleurs standards internationaux en la matière pour satisfaire la demande locale, en empruntant la voie de la performance, marquée du sceau de la modernité, de l’ouverture et de l’efficacité.
Cette efficacité se concrétise sur le terrain par une unité de policiers motocyclistes qui assure les interventions sécuritaires, dans un strict respect des dimensions humaine et sociale propres à leurs missions, avec une bienveillance inébranlable.
Pour Abbou Abdelhak, responsable de l’Unité mobile de police de secours à la Sûreté provinciale de Salé, l’équipe des motocyclistes s’attache à répondre aux appels des citoyens, traités et dispatchés par les services compétents.
Un briefing est mené avant chaque prise de service afin de sensibiliser l’équipe des motocyclistes quant à la situation actuelle sur le terrain et aux nouvelles directives émanant du Commandement, a-t-il précisé.
Ayant mis au point une stratégie qui se veut pionnière en matière de sécurité publique, la Sûreté provinciale de Salé a donné un nouvel élan au corps policier grâce à de jeunes cadres, hautement qualifiés et à une approche genre adoptée pour la fonction.
Des opérateurs et opératrices sont ainsi chargés, 24/24 et 7j/7, de répondre avec diligence et efficacité aux appels reçus, et de permettre la fluidité des informations entre les différents services de l’Unité, en collectant de manière précise et perspicace toute information susceptible d’assurer un service de pointe au profit du citoyen, a expliqué à la MAP, Khadija El Fadil, superviseur des opérateurs de la Police Secours 19.
Ces policiers, passionnés par leur métier, répondent incessamment aux appels, collectent les données nécessaires qui serviront à une intervention policière efficace, pour ensuite les dispatcher selon le type d’urgence et ainsi garantir une intervention sécuritaire qui maîtrise le temps d’intervention (en moyenne entre 4 et 6 min) en plus de son espace et éviter ainsi tout éventuel dérapage.
Nonobstant, ce travail d’assistance à vocation humaine se heurte à des obstacles pouvant être transcendés à la faveur d’une sensibilisation au caractère urgent de la ligne 19.
Les appels malveillants consument les efforts des opératrices et opérateurs de la ligne 19, en créant une fausse surcharge de travail, a déploré Mme El Fadil, notant qu’il est nécessaire dans ce cadre de rappeler que la Police secours 19 est mise en place pour répondre aux appels d’urgence des citoyens et que tout abus peut faire l’objet de poursuites judiciaires.
Dans son bilan au titre de l’année 2021, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a indiqué que l’année en cours a vu la généralisation de l’application de la gestion des communications à travers la ligne d’appel d’urgence « 19 » au niveau de 52 centres de police à l’échelle nationale.
De ce fait, 1.101.323 appels ont été reçus et traités via la ligne d’appel d’urgence « 19 » durant l’année 2021 au niveau national, ayant abouti à 800.266 interventions sur le terrain de la part des unités mobiles de la police de secours, ainsi que de l’ensemble des équipes et des unités de sécurité.