La plateforme des jeunes de Skhirate-Témara : un bilan solide à la hauteur des ambitions

Par : El Hassan BEN YAHIA

Au bout de trois ans d’existence dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), la plateforme de Skhirate-Témara, baptisée « Jussur », a signé un bilan favorable en matière d’inclusion économique des jeunes et continue d’afficher des ambitions élevées pour les années à venir.

S’étalant sur une superficie d’un hectare, cet espace au service de l’employabilité et de l’entrepreneuriat des jeunes propose, selon une approche volontaire et participative, des séances individuelles et/ou collectives d’écoute et d’orientation, un appui et un accompagnement à l’entrepreneuriat, en plus d’être un catalyseur de l’employabilité à travers des parcours d’apprentissage en faveur de l’insertion socio-professionnelle des jeunes.

En partenariat avec divers établissements et associations, la plateforme a mis en œuvre des formations ciblées, en réponse aux besoins du marché de l’emploi, a assuré le directeur des opérations de la plateforme « Jussur », Tarik Raissouni.

En 2022, un total de 45 jeunes ont bénéficié d’une formation d’éducateur du préscolaire, en partenariat avec la Fondation marocaine pour la promotion de l’enseignement préscolaire, a-t-il précisé à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP.

A cela s’ajoute la formation d’auxiliaire de vie sociale, initiée en partenariat avec l’Entraide nationale et l’association Horizons Ouverts, qui a profité à 60 jeunes, tandis que 100 autres ont bénéficié des cours de « l’école du Coding » spécialisée dans les métiers de codage, d’e-commerce et du marketing digital, a-t-il ajouté.

Tournée désormais vers l’avenir, selon M. Raissouni, la plateforme des jeunes de Skhirate-Témara prévoit le lancement en juillet prochain, en partenariat avec « PAATI Academy », d’une formation sur le programme pédagogique CO-DE destiné aux écoliers, avec pour ambition de former 200 formateurs entre 2022 et 2023.

Il a également relevé que les classes de formation en anglais, assurées en partenariat avec le Centre américain de langues de Rabat, verront leur nombre augmenter contre 90 bénéficiaires actuellement.

De plus, « Jussur » a réussi à placer, au cours de cette année, 30 jeunes dans les métiers de centre d’appels et de câblage, a confié M. Raissouni, assurant que le meilleur est à venir une fois que les lauréats des différents centres de formation se verront insérer sur le marché.

Au volet de l’entrepreneuriat, la plateforme a accueilli, à travers des séances d’écoute individuelles, un total de 569 jeunes porteurs de projets depuis mars 2021, dont 22 personnes ont bénéficié de la subvention de l’INDH, qui représente 60% du financement, avec une enveloppe globale de 1.881.239,13 Dhs, a fait savoir le responsable.

Par le biais de son unité de gestion « web4jobs », la plateforme a assuré une formation en gestion d’entreprise au profit d’une cinquantaine parmi ces jeunes porteurs de projets, et ce en partenariat avec l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences, alors que 25 autres ont bénéficié de 20 heures de « coaching mindset » avec un expert en coaching, a-t-il poursuivi, soulignant que la moyenne d’âge des bénéficiaires est de 30 ans.

Située à Hay Enassr à Temara, la plateforme « Jussur » compte à ce jour un total de 2.798 inscrits, dont 40% des jeunes femmes. Elle comprend, entre autres, neuf salles de formation, une salle de coworking équipée et un amphithéâtre.