La fabrication de vaccins au Maroc, couronnement de plusieurs années de planification

La fabrication de vaccins au Maroc est le couronnement de plusieurs années de planification et d’études, a indiqué Azeddine Ibrahimi, membre du Comité scientifique technique pour la gestion de la Covid-19.

Intervenant lors d’un forum international sur la vigilance sanitaire, organisé par l’Université Ibn Tofail (UIT) de Kénitra du 15 au 17 juillet, M. Ibrahimi a souligné que des études ont été menées depuis plusieurs années pour la production de vaccins au niveau national, précisant que la pandémie de Covid-19 a entraîné l’accélération du processus.

M. Ibrahimi, également directeur du laboratoire de biotechnologie de la faculté de médecine et de pharmacie à Rabat, a salué l’approche nationale « flexible et efficace » dans la gestion de Covid-19, rappelant que le Maroc a adopté une politique proactive dans sa lutte contre la propagation de la pandémie.

De son côté, la directrice du Centre anti poison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM), Rachida Soulaymani Bencheikh a relevé que le thème de la vigilance sanitaire s’impose désormais dans les débats, soulignant l’importance de cette rencontre qui constitue un apport aux étudiants et aux chercheurs dans ce domaine, dans la perspective de faire face aux enjeux du futur.

Dans le même registre, le directeur du Centre d’études doctorales à l’UIT, Abdelmajid Soulaymani a mis l’accent sur l’intérêt de l’événement, eu égard à la conjoncture marquée par la propagation de la pandémie et au besoin incessant en matière d’échange d’expériences entre les experts et les pays dans le domaine de la vigilance sanitaire.

Au total, 20 projets de recherche portant sur la thématique de la vigilance sanitaire ont été subventionnés en marge de ce forum, a-t-il fait savoir, ajoutant que le Centre d’études doctorales devra produire 60 publications communes entre l’UIT et le CAPM.

Plus de 700 experts et chercheurs de 28 pays prennent part aux travaux de ce forum, organisé en mode hybride (présentiel et visioconférence).