Exposition de photographies de gravures rupestres à Rabat

Une exposition de photographies de gravures rupestres au Maroc, datant de l’âge de pierre, s’est ouverte mercredi, dans l’enceinte de l’école nationale d’architecture (ENA) à Rabat.

Coordonnée par l’architecte et enseignant à l’ENA de Rabat, Jean Langlois, cette exposition porte sur 31 clichés de dalles rocheuses gravées (de 5.000 à 3.000 ans avant Jésus-Christ), réalisés par l’écrivain et archéologue Roger Mimo.

Elle couvre plusieurs sites du Maroc, notamment le plateau de Yagour, l’Oukaimeden, Tizi n’Tighist (Jbed Rat), Ait Ouzzak (Tazzarine), Tiourine (Nkob), Taouz et Tamenart (Anti-Atlas).

Dans une déclaration à la MAP, M. Langlois a exprimé son admiration pour l’archéologie et l’histoire du Maroc, précisant que les photographies de M. Mimo, qui vit actuellement à Tinghir, témoignent de sa passion pour le sujet.

Cette exposition a pour objectif de sensibiliser les étudiants sur la portée civilisationnelle de ces gravures rupestres et des différentes mutations du monde à travers les âges, a-t-il poursuivi.

Pour sa part, le directeur de l’ENA, Aziz Ouahabi a souligné que cette exposition aspire à faire découvrir au public et aux étudiants l’important patrimoine néolithique du Maroc et à sensibiliser toutes les parties prenantes à la nécessité de protéger cette richesse nationale.