Dar Taliba de Sidi Allal El Bahraoui, une destination privilégiée pour les filles en quête d’apprentissage

Soucieuses de poursuive leurs études malgré les circonstances difficiles, les filles en provenance des patelins limitrophes de la localité de Sidi Allal El Bahraoui, relevant de la province de Khémisset, se sont vues offrir une destination privilégiée pour réaliser leurs rêves et éviter toute rupture de leur cursus, à savoir Dar Taliba.

Conscient du risque de déperdition scolaire, le Comité provincial du développement humain (CPDH) de Khémisset a mis les bouchées doubles pour assurer à ces filles un milieu convenable et rassurant pour poursuivre leurs études dans de bonnes conditions et surmonter le handicap de l’éloignement des lycées du foyer familial.

Ainsi, le CPDH a pu assurer depuis le lancement de l’INDH, l’installation de 27 structures d’hébergement (Dar Talib et Taliba) réparties sur 23 communes, y compris la ville de Khémisset, avec 2 structures.

Parmi ces structures d’hébergement, figure Dar Taliba de Sidi Allal El Bahraoui, qui s’étale sur une superficie de plus de 400 m2 et avec une capacité d’accueil de 60 lits.

La structure, repartie en quatre pavions et dont la gestion a été confiée à une association, offre plusieurs services tels que l’hébergement, l’écoute et l’orientation, la restauration, les soins médicaux, l’accompagnement social, pédagogique et psychique, le soutien scolaire et l’animation.

Le foyer est doté, également, d’une salle collective de lecture équipée en matériel informatique, où les filles se côtoient dans les heures creuses pour réviser et faire leurs devoirs.

« Au total, 27 structures d’hébergement (Dar Taliba) ont été réalisées depuis le lancement de l’Initiative, pour un montant avoisinant 52,32 MDH, supporté par l’INDH à hauteur de 44,8 millions de dirhams », a déclaré à la MAP Moulay Hfid El Gamoun, chef de la Division de l’action sociale à la province de Khémisset (DAS).

Le responsable a ajouté que 1.813 élèves issus du monde rural, dont 1.411 filles, ont bénéficié des structures d’hébergement pour poursuivre leurs études dans de bonnes conditions, relevant au passage une augmentation du pourcentage de réussite.

En parallèle, poursuit-il, dans le cadre du plan régional de lutte contre la précarité, un soutien annuel estimé à 2,2 MDH a été accordé par le CPDH aux associations chargées de la gestion des structures des services sociaux.

Pour Houda Touirtou, élève bénéficiaire, « Dar Taliba de Sidi Allal El Bahraoui est un refuge qui m’a aidé à poursuivre mes études dans les meilleures conditions et ce, grâce à l’INDH et au staff chargé de l’encadrement et de l’accompagnement psychique et du soutien scolaire ».

De son côté, Abdelqader Nahal, secrétaire général de l’association de bienfaisance Ait Ali Oulhssen, chargée de la gestion de cette structure, a dit dans une déclaration similaire que Dar Taliba Sidi Allal El Bahraoui propose plusieurs services, notamment l’hébergement, la restauration et le soutien scolaire au profit des filles en situation de précarité et issues du monde rural, particulièrement en provenance des communes limitrophes.

Ainsi, en célébration de la Journée internationale de l’éducation (24 janvier), l’association met tout en œuvre, en collaboration avec les partenaires, notamment les collectivités territoriales, dans l’objectif d’accompagner davantage ces filles en quête de résultats probants dans leur parcours scolaire, a-t-il souligné.