Rabat: Création de la subvention « Al Qods » d’appui aux libertés de la presse

L’Agence Bayt Mal Al Qods a annoncé, lundi à Rabat, la création de la subvention « Al Qods » pour le soutien à la liberté des médias et de la presse en relation avec les questions d’Al Qods et de la Palestine.

L’annonce de cette subvention, octroyée par l’Observatoire « Rabat » d’observation, de suivi et d’évaluation, relevant de l’Agence avec comme siège Al Qods Acharif, intervient dans le cadre de la protection des journalistes et des professionnels des médias, toutes spécialités confondues, et de leurs sources d’information, ainsi que dans le cadre des prérogatives de l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif, relevant du Comité Al Qods, en tant qu’institution sociale œuvrant à la protection et à la préservation du patrimoine civilisationnel de la ville sainte, berceau des trois religions monothéistes.

La cérémonie de lancement de cette subvention a été également marquée par l’installation du jury du Prix « Al Qods Acharif » d’excellence journalistique dans les médias de développement, au profit des étudiants des instituts de presse et des médias aussi bien au Maroc qu’en Palestine, au titre de sa première édition baptisée au nom de la défunte journaliste maqdessie Shireen Abu Akleh.

Présidé par l’ancien ministre de l’éducation nationale, l’universitaire Abdallah Saaf, le jury comprend une pléiade d’enseignants et de chercheurs dans le domaine des médias et de la presse au Maroc et en Palestine.

A cette occasion, le Directeur chargé de la gestion de l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif, M. Mohamed Salem Cherkaoui, a indiqué que cette bourse se veut un hommage à la mémoire des journalistes ayant perdu leur vie pour défendre le devoir de la profession et les valeurs de droit et de justice, ajoutant que feue Shireen Abu Akleh a fait montre durant toute sa carrière professionnelle d’humanisme et d’engagement pour faire valoir la vérité.

Il a expliqué que le choix de la défunte journaliste Shireen Abu Akleh pour porter le nom de la première édition du Prix « Al Qods Acharif » d’excellence journalistique tend à doter les journalistes à Al Qods et en Palestine des techniques et des compétences du travail journalistique.

Il a aussi souligné la Haute sollicitude que porte SM le Roi Mohammed VI à cette institution et la supervision directe par le Souverain de son action, ce qui a permis de mettre en place des initiatives et des projets innovants au profit de la population maqdessie et de contribuer au renforcement de leur résistance face aux défis de la vie quotidienne, afin de défendre les sacralités de la nation.

Pour sa part, l’ambassadeur de Palestine à Rabat, Jamal Al Shobaki, a réaffirmé le rôle prépondérant que joue le Comité Al Qods, sous le leadership de Sa Majesté le Roi, pour la défense des valeurs sacrées de la oumma, ajoutant que le choix de feue Shireen Abu Akleh pour porter le nom de l’édition 2022 de ce prix s’inscrit dans le cadre du soutien constant au peuple palestinien et à ses causes justes.

Le diplomate palestinien a, en outre, appelé les médias et les journalistes à transmettre la vérité sur les conditions en Palestine, relevant la nécessité d’une solidarité sans faille pour soutenir le peuple et la cause palestiniens.

L’assistance a, par la suite, suivi par visio-conférence, les témoignages d’éminentes personnalités maqdessies, dans lesquels elles ont affirmé que le choix de la défunte journaliste Shireen Abu Akleh pour porter le nom de la première édition du Prix « Al Qods Acharif » de l’excellence journalistique incarne la solidarité constante du Maroc avec le peuple palestinien.

Elles ont aussi exprimé leurs vifs remerciements et leur profonde gratitude à SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, pour les efforts que le Souverain ne cesse de déployer pour la défense de la ville sainte et de ses habitants et la préservation de son identité civilisationnelle.

Dans ce sens, l’archevêque Munib Younan, de l’Église évangélique luthérienne à Al-Qods, a exprimé ses remerciements à l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif pour l’avoir invité à prendre part à cet hommage « bien mérité » à la mémoire de la journaliste palestinienne.

Il a également fait part de sa gratitude à SM le Roi, qui défend Al-Qods, dans toutes Ses prises de position et Ses discours, et place la ville sainte à la tête de Ses priorités, soulignant qu’Al Qods et les Maqdessis ont besoin du soutien continu du Maroc.

L’archevêque Munib Younan a, en outre, transmis les remerciements de M. Antoine Abu Akleh à SM le Roi et à l’Agence Bayt Mal Al-Qods, au nom de la famille de la journaliste défunte Shireen Abu Akleh, pour cet hommage qu’il a qualifié d' »hommage à l’ensemble du peuple palestinien ».

De son côté, l’archevêque de Sebastia du Patriarcat grec orthodoxe, Hanna Atallah, a qualifié cette cérémonie organisée à la mémoire de feue Shireen Abu Akleh d' »hommage à l’humanité », exprimant sa considération pour le rôle joué par le bureau de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif dans la ville sainte, ce qui traduit la présence qualitative du Royaume parmi les Maqdessis, qui ont besoin de toutes les formes de soutien et d’appui dans ces circonstances difficiles.

Il a, en outre, exprimé ses profonds remerciements à SM le Roi, qui a constamment soutenu la ville d’Al Qods et sa population, à travers l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, faisant part de sa gratitude au Souverain pour cet hommage dédié à la mémoire de la journaliste maqdessie, Shireen Abu Akleh, par l’intermédiaire du bureau de l’Agence à Al Qods, dont la présence constitue une source de force pour remonter le moral des habitants de la ville sainte.

Et l’archevêque de conclure que les principes pour lesquels la journaliste maqdessie a perdu la vie doivent inspirer tout un chacun pour davantage de travail et de persévérance en vue de porter haut les valeurs de droit, de justice et de paix, tout en louant les qualités humaines de de la défunte et sa défense farouche de la cause palestinienne.

Le prix « Al Qods Acharif » d’excellence journalistique dans les médias de développement a été lancé, en février, au profit des étudiants de licence et de master de l’Institut supérieur de l’information et de la communication (ISIC) et du département de l’information à l’Université Al-Qods Acharif.

Ce prix, fruit du partenariat entre l’agence Bayt Mal Al-Qods Acharif et l’ISIC, d’un côté, et l’Institut de l’information moderne de l’Université Al Qods Acharif, de l’autre, vise à encourager les recherches et études relatives à la ville sainte et à sensibiliser davantage les générations montantes quant à la cause palestinienne.