Compétition officielle du FIFFS: projection du film documentaire français « Je n’ai plus peur de la nuit »

Le film français « Je n’ai plus peur de la nuit », de ses deux réalisatrices Leila Porcher et Sarah Guillemet, a été projeté jeudi à l’espace culturel cinématographique « HollyWood », dans le cadre de la compétition officielle du film documentaire de la 14ème édition du Festival International du Film de Femmes à Salé (FIFFS).

Ce film documentaire relate l’histoire de deux femmes Kurdes, « Hélia » et « Sama », qui décident de prendre les armes pour lutter contre les violences qu’elles subissent en Iran. Ainsi, en rejoignant un campement du Komala, elles commencent leur formation politique et militaire aux côtés de 20 camarades hommes.

C’est ainsi que les deux femmes découvrent que, bien au-delà de l’apprentissage guerrier, cette formation accorde à des gens meurtris la capacité d’agir, de prendre la parole, de se penser et de se dire.

Ce film dresse une image des entraînements militaires rigoureux que les deux héroïnes ont reçu dans les montagnes escarpées, a indiqué dans une déclaration à la MAP, le chercheur dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel, Driss Jaidi, tout en décrivant la mission des deux personnages de « difficile ».

La beauté du film réside dans le fait qu’il a su inclure l’élément féminin ayant pu surmonter la peur et vivre une expérience qui était l’apanage des hommes, a-t-il ajouté.

Quatre autres films se trouvent en compétition pour le prix du film documentaire à côté de « Je n’ai plus peur de la nuit ». Il s’agit de « Comme je veux » de sa réalisatrice Samaher Alqadi , « Na China » de Marie Voignier, « Trouver Sally » de Tamara Mariam Dawit et « Femmes suspendues » de Merième Addou.

Les activités de cette 14e édition du FIFFS, qui accueille le cinéma suisse en tant qu’invitée d’honneur, se poursuivront jusqu’au 13 novembre, et comprendront des séminaires et des ateliers de formation sur l’analyse cinématographique, l’écriture cinématographique, le cinéma documentaire, les dialogues cinématographiques et la présentation de livres sur le cinéma.