Classement THE-2021: l’UIT récolte les fruits de son dynamisme

Propos recueillis par: Abdelilah EDGHOUGUI

La distinction pour la 3-ème année consécutive de l’Université Ibn Tofail (UIT) de Kénitra dans le classement international « Times Higher Education 2021 » est le fruit de son dynamisme, de ses activités intenses et de son alignement sur les objectifs majeurs des politiques publiques nationales en matière de développement durable, a souligné le président de l’établissement Azzeddine El Midaoui.

« Ce classement est l’aboutissement des activités soutenues de l’université, notamment au plan pédagogique, de la cadence des recherches, de l’action des clubs des étudiants et de la politique globale menée par les structures de l’Université », a souligné M. El Midaoui dans une déclaration à la chaîne d’information en continu M24.

Dans le palmarès « Times Higher Education 2021 », l’université s’est nettement illustrée à l’échelle nationale et internationale en améliorant son classement global et en se positionnant dans le top de 3 classements thématiques « Énergie propre », « Eau et Assainissement » et « Pas de pauvreté ».

Le conseil de l’Université a pris depuis plus de six ans comme slogan « positionner l’Université dans la politique générale de notre pays » en ce qui concerne le développement durable, tout en se focalisant sur la consécration de la responsabilité sociale de l’établissement pour être près de ses citoyens et de ses étudiants, a-t-il dit.

Il a expliqué que son établissement a réussi cette année à se positionner parmi les grandes universités du classement THE-2021 qui est en relation avec les 17 Objectifs de Développement Durables (ODD) établis en 2015 par les Nations Unis.

M. El Midaoui a, en outre, précisé que l’UIT de Kénitra s’est vue attribuer la 9ème place au niveau mondial et 1ère à l’échelle nationale, africaine et des pays arabes en ce qui concerne les énergies propres et les énergies renouvelables.

En matière « Eau et Assainissement », l’Université a pu remporter le premier classement au monde arabe et en Afrique et s’est positionnée au 25ème rang à l’échelle mondiale, s’est-t-il réjoui, ajoutant que l’UIT s’est classée parmi les 200 universités sur plus de 1.115 représentant les cinq continents dans le classement global de ces critères.

S’attardant sur la thématique de la lutte contre la pauvreté, M. El Midaoui a fait savoir que l’UIT s’est classée 1ère au Maroc et dans le monde arabe, 3ème en Afrique et la 45ème au monde et ce, grâce à l’activisme des clubs des étudiants, des initiatives des associations, des enseignants et de toutes ses composantes.

Aussi, elle s’est bien comportée en termes de responsabilité environnementale, en ce sens qu’un grand nombre d’ombrières solaires, d’espaces intelligents et une station d’épuration y ont été installés, a-t-il poursuivi.

La station d’épuration, qui est la première et l’une des rares dans le monde, est en cours de finalisation et va pouvoir traiter les eaux usées de l’Université et les recycler dans l’arrosage des beaux espaces de cette université qui se trouve en plein forêt de Maâmoura, a-t-il promis.

Cette distinction n’aurait pu être lieu sans l’engagement de l’ensemble des composantes des universités marocaines particulièrement celles de l’UIT, ainsi que la contribution des structures étatiques depuis très longtemps pour arriver à ces objectifs, conclut M. El Midaoui.

Dans un communiqué, l’Université avait expliqué que ces performances sont en droite ligne de l’engagement du Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, en faveur de la mise en œuvre des ODD, à travers plusieurs démarches stratégiques, notamment la Constitution, la loi-cadre portant charte nationale de l’environnement et du développement durable, l’adoption de politiques sectorielles répondant à cette philosophie.