CA de la MGPAP : Focus sur le renouvellement des structures de l’Union africaine de la mutualité

Le renouvellement des structures de l’Union africaine de la mutualité (UAM) a dominé les travaux du Conseil d’Administration de la Mutuelle Générale du Personnel des Administrations Publiques (MGPAP), qui s’est tenu les 15 et 16 octobre à Kénitra.

A cette occasion, Moulay Brahim El Othmani, qui présidait ce CA, a relevé que le renouvellement des structures de l’UAM vise à consolider les relations Sud/Sud et la coopération avec les pays d’Afrique subsaharienne en vue de renforcer le leadership du Royaume au niveau de son continent d’apparence.

Selon lui, cette session ordinaire du conseil est une session d’exception eu égard aux points à l’ordre du jour, dont la revitalisation des structures de l’UAM.

Compte tenu des blocages ayant marqué le parcours de l’UAM au cours des dix dernières années « nous avons contacté les membres du Bureau Exécutif de l’UAM pour discuter des moyens de renouveler et de redynamiser les structures de cette organisation », a fait savoir M. El Othmani, mettant en avant « l’impératif de renforcer le positionnement de la MGPAP aux niveaux africain et international, et de représenter le Maroc à l’international en matière de mutualité et de protection sociale ».

L’Union africaine de la mutualité, dont le siège est basé à Rabat, a été fondée en 2007. Cet organisme se veut un modèle de coopération Sud-Sud, grâce aux Orientations éclairées de SM le Roi Mohammed VI en matière de protection sociale.

Parmi les principaux objectifs de l’UAM, figure l’instauration du principe de la solidarité dans tous les secteurs du domaine social (couverture médicale et régime de retraite).

Lors de sa session, le Conseil d’administration de la MGPAP s’est penché sur d’autres thèmes relatifs aux services sociaux, administratifs et médicaux, aux adhésions, au développement financier de la mutualité, au capital humain et à la communication avec les délégués élus. Par ailleurs, les rapports des commissions relevant du conseil ont été approuvés à l’unanimité.

Cette session du conseil s’est tenue sous le thème « activer l’approche participative et de communication avec les acteurs concerné, un pilier fondamental pour réaliser la justice spatiale et sociale ». La MGPAP est gérée par un CA constitué de 33 membres élus, pour un mandat de 6 ans, par bulletins secrets lors de l’Assemblée générale et sont renouvelés par tiers tous les deux ans.