Agrumiculture: Des professionnels en conclave à Kénitra

Des agrumiculteurs et des professionnels étaient en conclave, jeudi à Kénitra, pour échanger autour des acquis de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) en agrumiculture et des avancées réalisés dans cette filière agricole.

Réunis dans le cadre d’un colloque initié par l’INRA, en collaboration avec la Fédération interprofessionnelle marocaine des agrumes (Maroc Citrus) et la direction régionale de l’Agriculture de Rabat-Salé-Kenitra, ce séminaire vise à faire connaître davantage les acquis de recherche de l’INRA en agrumiculture et de les mettre au service de la filière agrumicole, dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Cette journée scientifique offre également l’opportunité aux différents participants et professionnels du domaine pour identifier les éléments de la stratégie future pour promouvoir le secteur agrumicole national.

Pour le directeur de l’INRA, Faouzi Bekkaoui, cette rencontre consacrée au domaine des agrumes vise à discuter des acquis de l’INRA et de ses principales réalisations, dont le développement des variétés, que ce soit de mandarines ou d’oranges, ainsi que des avancées réalisées en matière de protection des plantes.

M. Bekkaoui a noté, dans une déclaration à la presse, que l’ambition est, également, d’aborder les questions d’irrigation et d’utilisation des engrais et des intrants afin d’optimiser l’exploitation, diminuer le coût et augmenter le rendement.

« Nous avons inscrit, récemment, huit variétés tardives ou précoces, qui sont de bonne qualité », a-t-il indiqué, ajoutant que ceci donne une flexibilité aux fermiers pour qu’il puisse augmenter la valeur de leurs produits.

Pour le chef du centre régional de la recherche agronomique à kénitra, Hassan Benaouda, ce colloque scientifique a pour objectif de partager les réalisations et les résultats de recherches menées par le centre en matière d’agrumes, mais aussi de débattre et d’échanger autour des problèmes et de l’ambiguïtés rencontrées par les agrumiculteurs.

Il a souligné, dans une déclaration similaire, que le centre effectue des études dans le domaine des agrumes au niveau national, pour stimuler sa croissance sur le plan international.

Le chef du département de développement agricole à l’Office régional de mise en valeur agricole du Gharb (ORMVAG), Zbair Allal a, pour sa part, indiqué, dans une déclaration à la presse, que les agrumes constituent une des filières agricoles prometteuses dans la région de Rabat-Salé-kénitra, ajoutant que le but de ce séminaire est de débattre des moyens d’améliorer la valorisation de ce produit au niveau de cette région.

Il s’agit d’un programme important dans le cadre du Plan régional agricole, a souligné M. Zbair, indiquant que cette filière agricole a atteint 25.700 hectares dans cette région et a permis de créer 3 millions jours de travail durant l’année.

Il a fait observer que 546.000 tonnes d’agrumes ont été produites l’année dernière, ajoutant que 4,3 milliards de dirham a été enregistré au niveau des investissements en la matière, dans le cadre du partenariat public-privé.

La filière des agrumes a donné de bons résultats dans le cadre du Plan Maroc vert, vu qu’elle a permis d’améliorer la surface de 45% et la production de 66%, entre 2008 et 2019, a-t-il relevé.

Selon le vice-président de Maroc-Citrus, Abdellah Jarid, ce colloque offre l’opportunité aux participants de débattre avec les acteurs de la filière agrumicole sur les enjeux et les défis à relever.

Lors de ce séminaire, une convention cadre a été signée entre l’INRA et Maroc-Citrus, visant l’accompagnement technique et académique des professionnels de ce domaine.

Le programme de la journée comprend des présentations sur la situation actuelle de la filière agrumicole et les réalisations du contrat programme au niveau national, sur l’état actuel et les perspectives de développement de la filière au niveau régional et sur les acquis de l’INRA en matière d’amélioration génétique (variétés et porte-greffes), de protection phytosanitaire, d’irrigation et d’économie des agrumes.

Ont pris part à ce séminaire, notamment des représentants de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), de l’Office national du conseil agricole (ONCA) et de la direction régional de l’Agriculture de Rabat-Salé-Kénitra (DRA).