statistiques

Région de Rabat Salé

 

Des potentialités énormes et une attractivité économique consolidée

 

La région Rabat-Salé-Kénitra, qui occupe une place importante dans le tissu économique national, regorge d’énormes potentialités à même de favoriser son développement, consolider son attractivité économique et améliorer les conditions de vie de ses habitants à travers le lancement de grands projets et chantiers de développement.

 

  1. Rabat-Salé-Kénitra en chiffres
  2. Une position géographique stratégique
  3. Une ligne à grande vitesse (LGV)
  4. Prépondérance du secteur agroalimentaire
  5. Une région aux multiples atouts touristiques
  6. Rabat, ville lumière
  7. Trois axes stratégiques de développement

 

Rabat-Salé-Kénitra en chiffres :

Cette région, issue du nouveau découpage territorial des régions de 2015 conformément au décret 2-15-40 du B.O 6340 du 05 mars 2015, après la fusion de l’ex-région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer et de l’ex-région du Gharb-Chrarda-Beni-Hssein, s’étend sur une superficie  totale de 17.570 km2, soit 2,5% du territoire national.

Levier de développement à l’échelle nationale, la région contribue pour 16,3 % au PIB du Royaume, selon les dernières statistiques publiés par le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Avec près de 4,7 millions d’habitants, (13,5 % de la population nationale), la région a une population très jeune, puisque 65% ont moins de 30 ans. Grâce à cette population jeune, dynamique, bien formée, et multiculturelle, la région se positionne en tant que pôle de compétences majeur. Cette aptitude à générer la compétence est étroitement liée à la diversité des structures d’enseignement supérieur, d’éducation et de formation dans la région.

Avec trois universités et de nombreux établissements et instituts publics et privés et de missions étrangères, la région se positionne au premier plan national pour la recherche et le dépôt de brevets avec 2/3 des brevets déposés par des universités.

Une position géographique stratégique :

Située idéalement à quelques heures des plus grandes villes et des principales infrastructures nationales, la région se trouve au cœur d’un réseau dense d’infrastructures routières, autoroutières, ferroviaires, portuaire, aéroportuaire, en plus des parcs industriels et logistiques de premier ordre. Grâce à la position stratégique de la région, ses infrastructures adaptées et son avantageuse connectivité, les entreprises qui y sont implantées bénéficient d’un atout considérable en matière de gestion et d’optimisation des flux logistiques nationaux et internationaux.

Une ligne à grande vitesse (LGV) :

La région de Rabat-Salé-Kénitra bénéficiera, prochainement, d’une connexion ferroviaire à grande vitesse (LGV) avec les villes de Tanger et Casablanca, en passant par Rabat et de Kénitra. Rabat-Salé-Kénitra est aussi l’unique région disposant de ressources de gaz naturel exploitées. En effet, un gazoduc opérationnel achemine le gaz sur 55 Km vers les zones industrielles de la ville de Kénitra.

Prépondérance du secteur agroalimentaire : 

Selon le Centre régional d’investissement Rabat-Salé-Kénitra, le secteur agroalimentaire occupe une place importante dans l’économie de la région, à travers la valorisation de la production agricole, la participation au développement des échanges (exportations) et la contribution à l’approvisionnement du pays en produits alimentaires de base.

La région de Rabat-Salé-Kénitra compte à son actif 212 établissements agro-industriels opérant dans les différents secteurs de l’agro-industrie avec plus de 10.000 emplois et une valeur de production estimée à 6 Milliards de dirhams.

Une région aux multiples atouts touristiques : 

A l’instar des autres secteurs, le tourisme, au niveau de la région possède de nombreux atouts pour se développer. En plus d’avoir la capitale comme patrimoine mondial de l’Unesco, la région compte plusieurs sites d’intérêt touristique, archéologique et biologique avec de nombreux atouts naturels (climat, ressources naturelles, géographie, littoral de plus de 170 KM..).

La région compte 89 unités hôtelières classées, avec une capacité litière de près de 7.000 lits. Les objectifs du secteur touristique consistent en le renforcement du potentiel balnéaire, l’ouverture sur le tourisme rural et écologique, la mise en valeur du tourisme culturel et la diversification des activités d’animation et de loisirs.

Rabat, ville lumière :

Avec le projet ‘’Rabat, ville lumière, capitale marocaine de la culture’’, la capitale connaît depuis de nombreuses années une dynamique avec le lancement de nombreux projets dont plusieurs sont déjà opérationnels tels que la Bibliothèque Nationale, le Musée d’art Moderne et Contemporain Mohammed VI, en plus de la rénovation des musées existants. Quatre établissements sont en cours de construction, il s’agit du Grand Théâtre de Rabat de 1.900 places, du Musée National de l’Archéologie et des sciences de la terre, de la maison des arts et de la culture et de la Bibliothèque des Archives Nationales du Royaume du Maroc.

Trois axes stratégiques de développement :

Pour renforcer davantage cet élan de développement, le Conseil de la région Rabat-Salé-Kénitra a adopté le Programme de développement régional (PDR) pour un investissement global de 46 MMDH. Ce programme repose sur trois axes stratégiques : territorial, économique et social.

Pour ce qui est de l’axe territorial, il est basé sur la mise en place d’un développement durable, équilibré et homogène dans l’ensemble de la région, via trois chantiers portant sur la reconfiguration des équilibres environnementaux majeurs en faveur de la protection et l’amélioration de l’environnement, l’amélioration des services de base et le développement des outils de la connaissance et la coordination, le chantier de l’accompagnement des mutations du monde rural, outre le chantier de l’équipement des différentes collectivités territoriales de la région.

Le volet économique s’articule autour de la valorisation des potentiels et des compétences, afin de promouvoir l’économie à travers le soutien à l’innovation et aux secteurs économiques, la consolidation de l’attractivité économique et le renforcement du développement de l’entrepreneuriat dans toutes ses formes.

Quant à l’axe social, il comprend trois chantiers. Le premier concerne l’accompagnement et l’amélioration des compétences, à travers le renforcement de l’enseignement dans les zones rurales et périurbaines. Le second porte sur la réhabilitation des zones rurales et urbaines et l’amélioration des services médicaux, alors que le troisième concerne la promotion de la culture et du sport à travers le développement de l’ingénierie territoriale en matière d’animation culturelle, la promotion du patrimoine et le développement des activités sportives et ludiques.

Eu égard aux potentialités dont elle dispose, la région de Rabat-Salé-Kénitra constitue un pôle économique prometteur et un point d’accès privilégié aux principaux marchés nationaux et étrangers.