43,44 MDH pour l’aménagement d’infrastructures judiciaires

L’infrastructure judiciaire dans la province de Kénitra a été renforcée par la réhabilitation et l’aménagement du tribunal de première instance à Souk El Arbaa du Gharb et l’extension de la Cour d’appel et du tribunal de première instance à Kénitra, pour un montant global de 43,44 MDH.

Inaugurés, lundi, par le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader, ces projets s’inscrivent dans le cadre du plan de son département relatif à la mise à niveau de l’infrastructure judiciaire dans le Royaume.

C’est ainsi qu’un budget de 17.820.000 DH a été alloué à la réhabilitation et à l’aménagement du tribunal de première instance à Souk El Arbaa, dont 8.740.000 DH destinés aux travaux de réhabilitation, 8.030.000 DH aux travaux d’aménagement, notamment en ce qui concerne le côté architectural et technique, et 1.050.000 DH aux travaux d’aménagement extérieur et ce, pour une superficie couverte de 4.500 m².

En ce qui concerne l’extension du tribunal de première instance et de la cour d’appel de Kénitra, qui a nécessité un montant global de 25.620.000 DH, pour une superficie de 3.920 m² (dont 3.597 m² couverte), ces deux bâtisses comprennent notamment des espaces sanitaires, salles de réunion et de formation, bureaux d’avocats, d’archivistes et de police, des espaces dédiés aux unités de gestion et de recouvrement, des blocs sanitaires et des cellules consacrées aux questions de violence faites aux femmes.

Dans une déclaration à la MAP, M. Ben Abdelkader a souligné que ces projets s’inscrivent dans le cadre du programme national relatif à la construction de nouvelles juridictions et l’aménagement et la modernisation des structures existantes au niveau du Maroc visant à insuffler une nouvelle dynamique à l’action judiciaire.

M. Benabdelkader a indiqué que l’extension de la Cour d’appel et du tribunal de première instance de Kénitra et celui de Souk El Arbaa a pour objectif de fournir des conditions favorables aux avocats, aux juges, aux cadres du secteur de la Justice ainsi qu’aux usagers qui pourront, désormais, accéder directement au « front office » sans devoir passer par les espaces réservés aux audiences et aux justiciables.

« L’extension, la réhabilitation et l’aménagement des tribunaux de première instance de Kénitra et de Souk El Arbaa et de la Cour d’appel de Kénitra permettront d’assurer une meilleure organisation des services au profit, notamment, de l’ensemble des cadres judiciaires, magistrats et avocats ainsi que de garantir un meilleur accueil des citoyens », a-t-il précisé.

Des projets sont, également, en cours de réalisation et d’étude à Kénitra, pour un coût total de 40.784.000 DH, notamment la construction du centre du juge résident à Had Kourt et à Jorf El Melha et l’aménagement de la section de la justice de la famille à Kénitra et à Sidi Kacem.